2 rue Rodier, 97458 Saint-Pierre, La Réunion
0262 96 99 00
0262 96 99 01

Compte rendu La Réunion

Le projet porte sur le « vivre ensemble » dans nos pays et dans la communauté Européenne.

Du 10 au 17 novembre 2018, nous fûmes le premier pays à recevoir les autres membres de notre groupe Erasmus. Celui-ci comprend des enseignants et chefs d’établissements de Bulgarie, de Finlande, de l’île de Rhodes en Grèce et des îles Canaries en Espagne. L’objectif était de montrer ce que nous entendions par « vivre ensemble » chez nous en France avec notre particularité régionale puisque nous sommes à l’île de la Réunion. L’enjeu était donc de taille, d’autant plus que c’était la première fois que nous allions tous nous rencontrer et mettre en place notre projet pour deux ans. Autant dire que notre projet était comme une mise en abîme : le vivre ensemble à montrer et à vivre avec nos nouveaux partenaires.

C’est dans la joie et la bonne humeur que nous avons préparé la venue de nos hôtes : constitutions et répétitions de saynètes entre midi et deux, confection de drapeaux, banderole, répétitions de danses, flash mob…afin de bien accueillir nos correspondants.

Enfin, la semaine tant attendue est arrivée, le samedi, dès leur sortie de l’aéroport,  nos partenaires ont pu goûter aux joies des tropiques, repas partage et baignade dans le lagon. Le lendemain un tour de l’île en car était prévu afin qu’ils  visualisent mieux la topographie de l’île et toutes les diversités de paysages et de climats.

C’est le lundi que la partie « travail » a réellement commencé. C’est à l’école primaire de la Châtoire, au Tampon que le projet a été officiellement inauguré. C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons assisté à la levée des drapeaux Français et Européen sur fond de Marseillaise, interprétée par les enfants de l’école. C’était magnifique et cela donnait au projet toute son ampleur et sa valeur, nous étions fiers et voulions montrer une belle image de notre pays et de notre région. La convivialité était à son paroxysme, nous étions tous avides de connaissances sur les pays des uns et des autres, les langues n’étaient plus des barrières mais des ponts. Des liens entre nous afin de comprendre, d’expliquer. Le français, faisait suite à l’espagnol, au russe, à l’Anglais sans oublier le créole qui, par sa couleur locale enchantait nos hôtes.

Il était très intéressant de voir les réactions de chacun  face à des situations simples comme le partage d’un repas, la prise de parole. C’est avec une réelle empathie et un véritable désir de connaître l’Autre que le groupe  s’est mis en place. Nous avons vraiment pu tester ce qu’était le vivre ensemble. Il est vrai que  dix jours, loin de chez soi, avec des personnes que l’on rencontre pour la première fois, avec des codes sociaux différents, des coutumes différentes, des façons de penser, de s’exprimer différentes auxquels on ajoute la fatigue (un voyage quand même éprouvant, nous sommes à 11 000 kms de l’Europe), il est vrai que de tout cela naît l’émotion.

Quelque fois débordante, amenant aux larmes de la part des élèves après une préparation, à la suite d’un spectacle pour lequel ils ont tout donné…de la part de nos hôtes : des inconnus hier et aujourd’hui des partenaires avec lesquels les élèves et nous avons travaillé, dansé, mangé, ri… Autant dire que le départ fut difficile, une semaine riche dans tous les sens du terme, et que personne n’oubliera. Et cette richesse est communicative parce que les élèves ont partagé entre eux (avec les autres élèves des différents niveaux, les plus petits, les anciens élèves, ceux du lycée, du supérieur…)avec les professeurs, avec le personnel de l’école, nous avons tous travaillé main dans la main afin que le projet prenne vie et c’est cette solidarité, cette entraide, ce bonheur finalement de vivre les choses ensemble, en pouvant se servir de tout ce que chacun pouvait amener : sa gentillesse, sa créativité, son émotivité, son aptitude à la danse, sa passion pour la musique, sa disponibilité….que tout le monde retiendra.

Ensemble nous avons pu réaliser quelque chose de concret : un spectacle, des rencontres et notre projet peut commencer !

15 juin 2020