2 rue Rodier, 97458 Saint-Pierre, La Réunion
0262 96 99 00
0262 96 99 01

ECAM « Citoyenneté Européenne et Multiculturalisme »

ecam1

DESCRIPTIF du Projet Erasmus +

ECAM « Citoyenneté Européenne et Multiculturalisme »

2017-2019

Lycée La Salle SAINT CHARLES

Ile de La Réunion – France

 

 

TITRE DU PROJET “Citoyenneté Européenne et Multiculturalisme” (ECAM)
Etablissement   Lycée La Salle Saint Charles
Contacts
  • M LEPICIER Jacky

Directeur du Lycée La Salle Saint Charles

2 rue Rodier,
97458 Saint-Pierre, La Réunion

Téléphone: 0262 96 99 00

Télécopie: 0262 96 99 01

E-mail :  direction@stcharles.fr

 

  • Mme DARQUITAIN Nouha

Coordinatrice et Enseignante référente du projet

Tel : 0692 727807

E-mail  / nouhadarquitain@gmail.com

darquitain.nouha@stcharles.fr

Niveau(x) concerné(s) – nombre d’élèves Lycéens (tous niveaux) : 10 -12 élèvesLe projet a cependant l’ambition de toucher, à des degrés différents, l’ensemble de la communauté scolaire.
Partenaire(s) 3 ETABLISSEMENTS SCOLAIRES : 

IPSSEOA Istituto Professionale  (Italie, Sicile)

Lycée classique de Diekirch (Luxembourg).

– LP Saint-Joseph   (Polynésie Française).

Résumé du projet « Citoyenneté Européenne et Multiculturalisme » (ECAM) est un projet de partenariat, entre 4 établissements scolaires, visant à promouvoir l’espace de paix que représente l’Union Européenne, à diffuser l’esprit européen à travers les valeurs démocratiques qu’il incarne en général, à diffuser la tolérance et l’intégration culturelle en particulier.Depuis quelque temps, face à une actualité tumultueuse, tandis que la gouvernance de l’UE est remise en question, son actuelle stabilité repose notamment sur un de ses fondements les plus solides : la citoyenneté européenne, et les valeurs qu’elle incarne.

Or, cette notion n’est ni vécue ni ressentie de la même manière par l’ensemble de ses ressortissants.

Le Lycée Saint-Joseph de Tahiti, le Lycée classique de Diekirch à Luxembourg, le Lycée Saint-Charles de Saint-Pierre à La Réunion, et l’Istituto Professionale  » en Sicile, 4 lycées d’enseignement général et ou professionnel, partenaires de ce projet, n’échappent pas à cette réalité : Tahiti, La Réunion, Sicile et Luxembourg, représentant les marges et les centres de l’UE, définissent et appréhendent différemment cette notion de citoyenneté européenne : floue et lointaine pour les ressortissants des océans Indien et Pacifique, plus proche pour ceux de la Sicile, plus intense encore pour ceux du Luxembourg, où elle semble même évidente.

Par ailleurs, tous ces citoyens européens sont à l’image de la devise « unis dans la diversité », mais tous sont aux antipodes les uns des autres d’un point de vue culturel : sociétés métissées ou sociétés confrontées à des flux migratoires massifs, ces micro-territoires insulaires sont pourtant autant d’opportunités d’analyses, de recherches d’idées et de solutions à des crises humanitaires, sociales et politiques.

Forts de tous ces constats, ce groupe de partenaires européens, Sicile, Luxembourg, La Réunion et Tahiti, a souhaité monter un projet Erasmus+ sur la citoyenneté européenne en général, sur la tolérance et l’intégration culturelle en particulier : « Citoyenneté Européenne et multiculturalisme » (ECAM).

Et au-delà, ce travail en regards croisés vise à développer pour tous un sens européen très fort.

La production finale de ce projet sera un roman épistolaire, intégralement élaboré en collaboration entre tous les partenaires, mettant en scène la technique du « regard étranger ». Des voyageurs découvrant des pays pour eux inconnus – les pays partenaires – et échangeant des correspondances, expriment sur la thématique du multiculturalisme leur étonnement, leurs critiques, interrogations et remises en cause.

La réalisation du roman épistolaire, servira de moyen et de fil conducteur à l’étude des thèmes du projet : la citoyenneté européenne et le multiculturalisme.

La mise en scène sous forme théâtrale, et filmée, de ce roman, dynamisera leur transmission à un public plus vaste.

Seront ainsi créés des outils à vocation pédagogique, mis à disposition des enseignants de l’UE pour mieux appréhender la notion de citoyenneté européenne et d’intégration à travers des exemples concrets, réalisés par des équipes d’élèves et de professeurs.

Ces outils, rendus disponibles et disséminés pour le plus grand nombre, seront évaluables, collaboratifs et en constante amélioration. Le numérique et l’utilisation des outils collaboratifs seront une des bases du projet.

Le but de cet outil pédagogique est de répondre aux attentes suivantes : redéfinir la définition commune de citoyenneté européenne et développer un sens européen très fort, rapprocher autour de cette notion des territoires très différents les uns des autres, jeter un regard nouveau sur nos sociétés multiculturelles européennes en les interrogeant pour en analyser les problématiques, dépasser les préjugés et souligner l’enrichissement historique et contemporain de ce phénomène que représente le multiculturalisme.

Le projet se veut résolument ouvert à l’échelle locale et internationale. Les activités sont conçues de sorte à impliquer le plus grand nombre de personnes possible : les élèves – à la fois enjeu et acteurs du projet -, les enseignants, personnels et parents d’élèves de chacun des 4 établissements partenaires et au-delà les milieux politiques, institutionnels, judiciaires, universitaires, experts, services de l’Etat, institutions diverses…

Pour atteindre une production finale de qualité, de multiples activités seront menées : ateliers de recherche, d’écriture ; de rédaction de rapports de recherches, de lettres du roman ; ateliers de rencontres d’auteurs, d’écrivains, d’associations culturelles, ateliers de visites de lieux d’histoire, de culte, de pouvoir, musées ; ateliers de jeux de rôle, de mise en scène, de prise de parole en public, Etc.

Toutes les activités visent à construire les connaissances des élèves et à développer leurs compétences dans plusieurs domaines. L’apprentissage sera centré sur l’élève dans le cadre d’un socioconstructivisme.

Ce projet devrait avoir des effets positifs et durables sur les élèves, les enseignants, les établissements et tous les autres partenaires participants.

Après le projet, la promotion de toutes les activités et des résultats se poursuivra sur les liens Internet gérés par les établissements, notamment en les laissant en libre accès, pour consultation et usage.

Calendrier indicatif des différentes actions envisagées ACTIVITES et THEMES sur les 2 années du projet  (2017-2019)L’activité phare de ce projet consiste à imaginer et rédiger un roman épistolaire, à assurer sa mise en scène sous une forme théâtrale, à filmer les prestations et à les diffuser via Internet.

La réalisation de ce roman épistolaire servira de moyen et de fil conducteur à l’étude des thèmes du projet : la citoyenneté européenne et le multiculturalisme.

L’activité principale et les sous-activités sont planifiés de manière à s’échelonner durant les 22 mois du projet et à se succéder de manière constructive et logique selon le schéma suivant : 4 phases, correspondant à 4 semestres, correspondant à 4 rencontres internationales entre élèves et enseignants (Activités d’Apprentissages)  et 3 réunions transnationales entre enseignants

1ère Réunion Transnationale  entre enseignants Ouverture du projet ( Octobre 2017)

Activités d’Apprentissage  – Janvier 2018 –

Déplacement des délégations européennes en Polynésie

L’activité C1 correspond à la première phase du projet et vise à répondre à la problématique suivante : Citoyenneté européenne, identité culturelle : deux notions qui s’ignorent ?

En amont de chaque activité, les équipes impliquées dans le projet organisent des activités préparatoires : elles planifient le travail de recherches et les travaux d’écritures, les visites et les rencontres nécessaires pour la rédaction du roman épistolaire ainsi que le travail de recherche et de rédaction sur la culture et la citoyenneté européenne.

La rencontre internationale est organisée en activités diverses et complémentaires comme présenté ci-dessous.

Semestre I – Citoyenneté européenne, identité culturelle :  deux notions qui s’ignorent ?

Semestre II – Identité culturelle ou identité européenne ? Comment lutter contre les égoïsmes nationaux ?

Semestre III – Vivre en tant que citoyen européen : quelles implications ?

Semestre IV – Le citoyen européen : comment diffuser l’esprit européen et respecter le multiculturalisme ?

3 Réunions Transnationales 

Rencontre et Réunion de travail entre enseignants

  • 4 Activités d’Apprentissage –

Déplacement d’une délégation d’élèves + enseignants  à Papeete (Polynésie Française)

Déplacement d’une délégation d’élèves + enseignants  à Diekirch ( Luxembourg)

Accueil d’une délégation d’élèves + enseignants  à Saint Pierre ( Ile de La Réunion)

Déplacement d’une délégation d’élèves + enseignants  à Catane ( Sicile)

A l’occasion de ces activités d’apprentissage, des immersions en cours seront proposées aux  élèves visiteurs encourageant ainsi l’apprentissage d’un vocabulaire spécifique et préparant les activités

Approche théorique : pour une meilleure connaissance du statut du citoyen européen.

Découverte, analyse, enseignement autour de la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne.

L’approche théorique du thème est à réaliser par chaque établissement avant le déplacement à travers des activités de recherche, afin que se développe une meilleure connaissance du statut de citoyen européen, pour que les débats, les réflexions et les échanges autour de ces thèmes s’appuient sur une base consistante lors des rencontres.

Découverte des lieux de pouvoir à l’échelle locale/régionale

Ouverture aux cultures des autres : ateliers d’enrichissement culturel par la fréquentation de lieux de culture : musées ; sites historiques dont les côtes où ont vu débarquer les premiers Européens, porteurs de techniques, de systèmes de pensée et de religions nouveaux ; géographiques avec notamment un tour de l’île ; Etc.

Des ateliers d’initiation linguistique et culturelle seront proposés à tous les partenaires : enseignement de la langue tahitienne assuré par un enseignant de la matière.

Entrer dans la culture de l’autre : l’étape gastronomique.

Rédaction des lettres du roman : ateliers de rédactions des rapports de recherches, des lettres du roman.

Dans ce cadre, des tests d’évaluation en français seront effectués dès le début du projet et seront recoupés avec les tests intermédiaires et de fin de projet afin de suivre les progrès réalisés dans la langue principale du projet.

Réalisation des décors : sont programmées les interventions d’enseignants en arts plastiques afin d’aider à la construction des décors ; de français pour le travail d’oralité.

Sont également programmées des séances d’enseignement d’initiation et de perfectionnement aux compétences numériques par les enseignants du lycée afin d’assurer les travaux de numérisation, de montage et de diffusion sur les différents supports Internet dont l’espace Twinspace.

Réalisation de tests d’évaluation en français.

Forme de la production finale envisagée Roman épistolaire, interprété, filmé et accessible sur différentes plateformes Internet.Cf. rubrique précédente pour plus de détails.
Axes retenus*compétences,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*connaissances

Pour les ELEVES !– Stimuler, par le biais des échanges, l’acquisition de compétences et connaissances de base.

– Dynamiser le travail en équipe, le socioconstructivisme.

– Enrichir le bagage linguistique.

– Renforcer l’estime de chacun.

– Se décentrer, pour mieux entrer dans l’univers de l’autre.

– Parler de l’expérience.

– Surmonter les préjugés.

– Dialoguer pacifiquement.

Pour les ENSEIGNANTS

– S’interroger sur ses propres pratiques.

– Favoriser à travers de tels échanges le développement de nouvelles pratiques et méthodes d’enseignement.

– Encourager la pratique de langues étrangères, améliorer les compétences dans ce domaine et ouvrir de nouvelles méthodes d’enseignement.

– Renforcer la mobilité des encadrants.

– Redonner vitalité et dynamisme aux enseignants qui trouvent systématiquement dans un projet Erasmus une source nouvelle de motivation.

– Acquérir de nouvelles compétences et qualifications.

– Permettre la reconnaissance des nouvelles compétences et qualifications au niveau européen.

– Valoriser une nouvelle manière de travailler.

– Encourager l’épanouissement personnel à travers l’épanouissement professionnel.

Pour l’ETABLISSEMENT

– Valoriser les formations de base.

– Participer au rayonnement de l’établissement.

– Améliorer l’ambiance de travail : niveau élèves et enseignants.

– Innover et évoluer dans la gestion des classes.

28 mai 2018